Retour

La Société de sauvetage martèle son message

La 24e semaine nationale de prévention de la noyade se termine alors que s'amorce la période des vacances pour des milliers de Québécois. Cette année, la Société de sauvetage a voulu démontrer l'importance de bien s'informer sur un lieu de baignade et elle espère que le message sera entendu.

L'organisme a misé sur le fait de s'informer sur la profondeur d'un lieu de baignade et sur les courants qui peuvent être causés par de grandes masses d'eau « pas juste dans les rivières, mais des fois dans les grands lacs », dit le directeur général de la Société de sauvetage, Raynald Hawkins. « Ça arrive aussi de ce côté-là ».

Dans les lieux touristiques, il faut prendre le temps de lire les panneaux d'information.

« C'est important de s'informer, de lire les règlements », insiste la sauveteuse Joanie Raîche.

Toute la semaine, Joanie Raîche a présenté des activités de prévention de la noyade dans un établissement de plein air de Saint-Célestin, Camping Val-Lero.

« Faire des activités comme ça, ça leur montre qu'il faut qu'ils soient sensibilisés, qu'ils portent une veste de sauvetage s'ils ne savent pas nager, qu'ils soient accompagnés d'un parent, énumère-t-elle. Ce sont des petits détails qui font toute la différence ».

Ne pas se baigner seul

En Mauricie, le nombre de noyades a légèrement augmenté entre 2015 et 2016. L'an dernier, deux des victimes étaient sur un lac, l'autre sur un réservoir.

Dans les trois cas, les victimes étaient seules lorsqu'elles se sont noyées. Pour la Société de sauvetage, c'est un comportement à proscrire.

« Moindrement qu'il arrive une situation d'urgence ou une défaillance, vous n'êtes pas en mesure de vous aider. C'est l'autre personne qui sera peut-être, elle, en mesure de vous donner une extension de portée afin de vous maintenir à la surface de l'eau », dit Raynald Hawkins.

« Il y en a beaucoup qui vont tout seul sur le bord des rivières ou en bateau ou même à la maison. C'est juste d'être toujours deux par deux, parce que s'il arrive quelque chose, une noyade c'est vite fait malheureusement », dit pour sa part la sauveteuse, Joanie Raîche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine