L'eau courante est coupée depuis la nuit de lundi à mardi, à La Tuque, en Haute-Mauricie. 5000 foyers et des centaines de commerces et de points de services doivent se débrouiller pendant 48 heures.

La Ville de La Tuque a dû procéder à la coupure d’eau pour procéder à des travaux sur la conduite d’eau principale du réseau municipal d’aqueduc. Elle a profité de la fermeture temporaire de l’usine West Rock, qui utilise 80 % de l’eau du réseau, pour faire les travaux.

Dans la journée de lundi, des centaines de toilettes sèches ont été installées aux quatre coins de l’agglomération urbaine de La Tuque.

Des citernes d’eau ont aussi été stationnées à différents points stratégiques. Certaines sont destinées à dépanner les résidents, tandis que d’autres ont été placées près des écoles et établissements de santé, par exemple, au cas où un incident surviendrait.

Les résidents ont été invités à remplir leurs baignoire, piscine et spa pour se faire une réserve d’eau pendant la coupure. Plusieurs ont aussi acheté des bidons ou bouteilles d’eau potable pour les besoins de leur famille.

L’heure de pointe a été plus intense et plus tôt que d’habitude au restaurant Chez Ti-Nours, sur le boulevard Ducharme. De nombreux travailleurs de l’extérieur présents à La Tuque pour des travaux sur le réseau d’aqueduc ou à l’usine West Rock y ont déjeuné dès l’aurore. Le restaurant avait fait le pari de demeurer ouvert pendant la coupure d’eau et avait installé deux réservoirs d’eau pour approvisionner sa cuisine et sa salle d’eau.

La routine matinale de la famille de Marie-Pier Pilon a demandé un peu de préparation, mardi. La responsable d’un service de garde en milieu familial n’était pas du tout embêtée pas la situation. « Je n’ai même pas pensé un instant à fermer le temps de la coupure d’eau. On s’est tout simplement préparés. »

Le propriétaire du centre de jardin Aux charmes du potager, Marc Ducharme, a installé un réservoir d’eau supplémentaire de 1000 gallons en prévision de la coupure de 48 heures. « On est habitués de se débrouiller », explique le commerçant, qui a en tout temps deux autres réservoirs d’eau dans son établissement.

Quelques commerces et restaurants ont choisi de fermer leurs portes le temps de la coupure d’eau. C’est le cas de la coiffeuse Émilie Roy, qui trouve tout de même dommage de devoir couper sa semaine de travail.

En règle générale, les résidents de La Tuque ne sont pas très indisposés par la planification et les imprévus que demandent 48 heures sans eau courante. « C’est comme faire du camping », a souligné Michel Boutin (à droite, sur la photo). Une pensée que partage bon nombre de ses concitoyens.

Le CIUSSS-MCQ invite les Latuquois à éviter de se rendre à l’hôpital local à moins d’une urgence, mardi et mercredi. Plusieurs services, dont le GMF et le service d'hémodialyse, seront fermés jusqu’à jeudi.

Avec des informations de Maude Montembault et Michelle Raza

Plus d'articles