Retour

La Ville de Trois-Rivières montre la porte à son vérificateur général par intérim 

Le mandat de Claude Cournoyer à titre de vérificateur général par intérim de la ville de Trois-Rivières aura finalement été de courte durée. Le conseil municipal a adopté à l'unanimité une résolution mettant fin à son contrat de travail, mardi soir.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

Bien que le conseil municipal l'ait rencontré mardi après-midi pour lui permettre de faire valoir son point de vue à la suite de ses propos dans les médias, Claude Cournoyer n'a pas convaincu les élus, puisqu'en plus de mettre fin à son contrat de travail, ils ont mandaté la firme Relais Expert Conseil pour compléter l'enquête externe sur la plainte de harcèlement psychologique dont il fait l'objet.

De plus, le conseil municipal a adopté une résolution visant à déposer une plainte au syndic de l'ordre des CPA sur les agissements de Claude Cournoyer dans l'exercice de ses fonctions à la Ville.

Claude Cournoyer est visé par une plainte de harcèlement psychologique déposée par une employée de son bureau neuf jours après son arrivée en poste, en novembre dernier.

La semaine dernière, il indiquait qu'il avait été traité injustement à la suite du dépôt de cette plainte et qu'il était pénalisé par la tournure des événements en vue de l'obtention du poste permanent de vérificateur général de la Ville de Trois-Rivières.

Dossier confidentiel

Le maire Yves Lévesque n'a pas souhaité commenter les gestes qui ont mené au congédiement de Claude Cournoyer, puisque son dossier est confidentiel. Il a toutefois indiqué que la décision du conseil n'était pas liée à la plainte de harcèlement psychologique.

« C'est par rapport à d'autres faits qui ont été énoncés à Monsieur Cournoyer. On lui en a fait part avant de le rencontrer. Le conseil n'agit pas sur un coup de tête. Il y a des politiques au niveau de la Ville à respecter. Bien sûr, on ne pose pas ce geste de gaieté de cœur », indique Yves Lévesque.

Sans donner plus de détails sur la nature des gestes, le responsable des relations publiques et des médias à la Ville, Yvan Toutant, a fait savoir que le congédiement de Claude Cournoyer fait suite à certaines informations qu'il a données aux médias. « Il connaissait très bien la politique de confidentialité concernant certains sujets de la ville », a-t-il indiqué.

Le processus pour pourvoir le poste de vérificateur général est en marche, mais la première série d'entrevues n'a pas permis de trouver une personne qui répondait à tous les critères d'embauche.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards