Retour

La « voleuse au petit chien » de retour en cour

À l'étape des représentations sur la peine, Stéphanie Beaudoin, connue sous le nom de la « voleuse au petit chien », a promis de tout mettre en oeuvre pour rembourser les victimes des nombreux vols qu'elle a commis au Centre-du-Québec. La jeune femme avait plaidé coupable à plus de 40 chefs d'accusations de vol et d'introduction par effraction en décembre dernier.

L'avocat de l'accusée, Me Denis Lavigne, a appelé sa cliente à la barre des témoins, mardi matin, au palais de justice de Victoriaville. Il a fait le tour, avec elle, du rapport présentenciel qu'il présente à la Cour.

On y a appris que Stéphanie Beaudoin souffre d'un trouble de la personnalité limite pour lequel elle doit prendre des médicaments. Elle a profité de l'occasion pour exprimer ses regrets aux victimes de ses actes et elle leur demande pardon.

Les vols ont tous été commis entre le 21 juin et 5 août dernier dans les MRC d'Arthabaska et de l'Érable, principalement dans des résidences privées. Parmi les objets subtilisés par la femme, les policiers ont retrouvé des bijoux, de l'argent et des armes à feu

La Couronne réclame une peine de 18 mois de prison et une probation de deux ans et un suivi psychologique obligatoire. La défense n'a pas formulé de recommandations, mais souhaite que le tribunal impose autre chose qu'une peine de détention. Le juge prononcera la peine le 16 octobre prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine