Retour

Le BAPE dit non au projet de stockage de gaz naturel liquéfié à Bécancour

Le Bureau d'audiences publiques en environnement (BAPE) refuse d'accorder à Hydro-Québec et Gaz Métro la permission de construire un terminal de gaz naturel liquéfié au Parc industriel et portuaire de Bécancour.

Ce terminal de gaz liquéfié aurait servi à alimenter la centrale de TransCanada Energy Ltd. (TCE) à Bécancour, un projet de 45 millions de dollars.

Le BAPE est d'avis que l'actuel gazoduc de Gaz Métro auquel la centrale est déjà reliée pourrait être une option tout aussi économique et que « l'approvisionnement par gazoduc ne nécessite aucune nouvelle infrastructure et annule tous les impacts potentiels associés au projet de stockage et de vaporisation de gaz naturel liquéfié, » peut-on lire dans le communiqué publié par le BAPE jeudi.

La commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques en environnement présidée par Louis Gilles Francoeur, secondé par la commissaire Cynthia Philippe, ajoute que « d'autres options d'acquisition de puissance plus en accord avec les principes de développement durable devraient d'abord être examinées. »

La commission a assisté à la présentation de 20 mémoires et d'une opinion verbale. Au total, 29 mémoires ont été déposés par des personnes, des groupes, des organismes et des municipalités intéressés par ce projet.

Gaz Métro et Hydro Québec contestent le calcul du BAPE

Gaz Métro et Hydro Québec rejettent le calcul du BAPE selon lequel l'approvisionnement par gazoduc serait plus avantageux.

« Le calcul des coûts est incomplet dans le cas du gazoduc, donc le projet de réservoir demeure la solution la plus économique et la plus adaptée aux besoins », affirme Philippe Batani, gestionnaire des relations avec la communauté pour Gaz Métro solutions énergie.

Le porte-parole d'Hydro Québec, Marc-Antoine Pouliot, soutient que ce projet demeure un « bon projet » qui permettrait à Hydro Québec de s'approvisionner à un coût deux fois moins élevé que les autres sources d'énergies diponibles sur le marché.

M. Pouliot reconnaît toutefois qu'Hydro Québec réévalura cet hiver ses besoins en énergie pour les prochaines années.

« On a observé certaines tendances dans la consommation d'électricité en période de grand froid[...], on va regarder ça de très près et en définitive on va prendre une décision », explique-t-il.

Déception pour le maire de Bécancour 

Le maire de Bécancour, Jean Guy Dubois, est très déçu de la position du BAPE et ajoute qu'il est devenu extrêmement « difficile de faire quoi que ce soit au Québec sans qu'on nous mette des bâtons dans les roues », visiblement contrarié par cette décision.

Gaz Métro solutions énergie, une filiale de Gaz Métro, voulait bâtir un site de liquéfaction et de stockage de gaz naturel dans le parc industriel de Bécancour. Le projet devait être mis en service en décembre 2018. De 120 à 180 emplois auraient été créés pendant la construction et une dizaine de travailleurs auraient été embauchés sur le site par la suite.

Plus d'articles