Retour

Le bilan de l'état de la basilique Notre-Dame-du-Cap prendra plus de temps

Le bilan sur l'état de santé de la basilique du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, demandé en mars dernier par le conseil d'administration, ne sera pas terminé avant l'automne 2016.

Les spécialistes mandatés par le Sanctuaire souhaitent analyser les effets du gel et du dégel sur la structure avant de poser leur diagnostic final, confirme l'architecte Jocelyn Thomas Laporte de la firme Arcand, Thomas et Klimpt.

« On veut connaître la source du problème. Est-ce dû à un événement ponctuel, tel un tremblement de terre, ou est-ce dû à un mouvement perpétuel, par exemple le gel et le dégel? », soulève-t-il.

Des équipements spécialisés seront installés sur la structure de la basilique pour permettre à un arpenteur-géomètre de prendre différentes mesures. Ces mesures seront ensuite analysées par un ingénieur en structure et soumises aux architectes qui proposeront la solution finale.

Toutefois, l'architecte se veut rassurant sur l'état global du bâtiment. Il est catégorique, la basilique ne présente aucun risque d'affaissement.

Rappelons qu'en mars dernier, la direction du Sanctuaire confirmait avoir observé des infiltrations d'eau, des fissures dans certains murs, du mortier égrainé accumulé entre les vitraux et les contre-fenêtres et une pierre ayant bougé sur le campanile.

Plus d'articles

Commentaires