Retour

Le café-boutique Aux Cinq Soeurs à Sainte-Thècle connaît un véritable succès

Deux mois après l'ouverture du café-boutique Aux Cinq Soeurs à Sainte-Thècle, les affaires vont bien pour les propriétaires Roxanne Monfette et Olivier Myre.

Les deux entrepreneurs dans la vingtaine ont quitté la ville l'hiver dernier pour relancer l'ancien magasin général de Sainte-Thècle fermé il y a plus de 20 ans.

Ils affirment que la clientèle composée tant de résidents curieux de voir revivre cette institution que de touristes a été au rendez-vous depuis le début de l'été.

Le couple est confiant que l'hiver saura aussi leur amener son lot de visiteurs avec les nombreux motoneigistes et quadistes qui fréquentent le secteur.

Le magasin général de Sainte-Thècle était, avant sa fermeture, le lieu de rencontre le plus important dans la municipalité après l'église. Les nouveaux propriétaires ont nommé leur commerce en hommage aux cinq soeurs qui géraient le magasin à l'époque.

Depuis sa réouverture, les clients peuvent y trouver café et gourmandises en plus de pouvoir s'y procurer une panoplie de produits artisanaux provenant des quatre coins du Québec.

La petite histoire du magasin général de Sainte-Thècle

Le magasin général David Leblanc a ouvert ses portes en 1885. M. Leblanc avait un fils et cinq filles. Au début des années 1900, ses enfants ont repris l'entreprise familiale.

Les cinq soeurs étaient appelées les « vieilles filles » du village, car elles n'étaient pas mariées. Elles étaient à la fois institutrices et des femmes d'affaires redoutables. Les cinq soeurs s'occupaient de tout : du service à la clientèle à l'inventaire de la Caisse Desjardins établie à l'arrière du magasin.

Le commerce est resté en fonction jusqu'en 1996. Il a ensuite été abandonné, jusqu'à ce qu'Olivier Myre et Roxanne Monfette rachètent la bâtisse pour y ouvrir un café-boutique.

Plus d'articles

Commentaires