Retour

Le camp Minogami rend les noms attikameks aux lieux qu'il fréquente

Le camp Minogami, à Shawinigan, a fait un important exercice pour mieux connaître le territoire attikamek que fréquentent ses jeunes campeurs.

L’établissement, qui organise notamment de grandes expéditions en canot dans la portion nord de la Mauricie, a notamment changé la nomenclature des lieux que ses campeurs fréquentent pour qu’elle respecte la culture attikamek.

Une carte géographique du territoire ancestral des Attikameks, le Nitaskinan, a été mise bien en évidence dans un des pavillons.

L’objectif était que les moniteurs et les campeurs incorporent la langue et la culture attikamek lorsqu’ils empruntent un cours d’eau ou un site ancestral.

Le geste peut paraître banal, mais il était nécessaire selon la directrice du camp, Julie Côté-Cyr. « Par le passé, notre camp de vacances, qui était beaucoup de tradition scoute, était ancré dans les préjugés par rapport aux Premières nations », a souligné la directrice.

Le changement de mentalité au camp Minogami a été bien accueilli par le Conseil des Atikamekw.

« De nommer des endroits qui sont parfois des sites patrimoniaux, parfois des lieux historiques par leurs vrais noms, c'est quand même un élément important, a rappelé le coordonnateur du secrétariat du territoire du Conseil, Dany Chilton.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine