Retour

Le déneigement à Trois-Rivières fait des mécontents   

Des citoyens se plaignent de l'état des trottoirs à Trois-Rivières. Dans certains cas, l'amoncellement de neige les empêche de sortir de leur domicile ou les force à attendre l'autobus dans la rue.

Un résident de la rue Gauthier, Gaétan Bolduc, est coincé dans sa maison depuis plusieurs jours. Gravement malade, il ne peut se déplacer qu’en fauteuil roulant, ce qui est impossible à cause de la neige qui s’est accumulée sur le trottoir.

« S'il m'arrivait que je doive aller à l'hôpital, ce serait impossible pour moi de sortir. [...] Je ne peux même pas aller faire l'épicerie au coin de la rue », nous a-t-il confié.

La Ville ne déneige pas le trottoir situé devant son appartement, puisqu'il n'y a pas assez de piétons qui y circulent. C’est la réponse que Gaétan Bolduc a obtenue quand il a contacté la Ville.

Des fois, je m'endors le soir et je me dis : si le feu pogne dans maison, je sors par où?

Gaétan Bolduc, résident de Trois-Rivières

Il affirme vivre beaucoup d’insécurité en raison de cette situation.

Attendre dans la rue

Des utilisateurs des transports en commun doivent attendre l'autobus dans la rue, alors que des voitures circulent tout près.

Certains usagers à qui nous avons parlé affirment que, l’an dernier, les abribus étaient accessibles, mais que cette année, ils ne sont jamais déneigés.

Souci d’économie de la Ville

La Ville affirme qu’elle déneige d’abord les endroits les plus importants. Afin de minimiser les dépenses en déneigement, seuls les trottoirs les plus achalandés sont déneigés.

La catégorisation des trottoirs peut toutefois changer si un citoyen en fait la demande, indique la coordonnatrice aux communications de Trois-Rivières, Cynthia Simard.

« Un citoyen qui voudrait en faire la demande peut communiquer avec le service aux citoyens et, chaque mois, le comité des travaux publics se réunit et analyse chacune de ces demandes-là », explique-t-elle.

La Ville admet recevoir plusieurs plaintes, sans en dévoiler le nombre exact.

Elle n'a pas été en mesure de répondre à nos questions au sujet des abribus. Impossible de savoir durant combien de temps encore, les utilisateurs des transports en commun devront se passer de ce refuge qui permet d'attendre l'autobus plus au chaud et en sécurité.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine