Retour

Le directeur de campagne du NPD dans Trois-Rivières se rétracte à l'égard d'Yvon Boivin

Le directeur de campagne du candidat néo-démocrate Robert Aubin, dans Trois-Rivières, s'est rétracté vendredi après avoir reçu une mise en demeure jeudi du candidat libéral Yvon Boivin au sujet de propos publiés sur Facebook.

Un texte de Marie-Ève Trudel

« Il semble bien que la loi ne soit pas faite pour le candidat libéral », avait supposé Pierre Bernard le 12 octobre sur sa page Facebook. Il a finalement retiré sa publication dans laquelle il mentionnait que le candidat libéral faisait « sa campagne dans les bureaux de vote par anticipation ».

Le directeur de campagne reconnaît s'être trompé et mentionne que les faits reprochés ne sont pas tout à fait exacts. « Le candidat libéral dans Trois-Rivières, Yvon Boivin, n'était pas présent dans les bureaux de vote, mais sur le terrain en face des bureaux de vote. Je me suis trompé d'endroit. De plus, étant dans l'impossibilité de prouver que le candidat libéral faisait la promotion de sa candidature, ce qui contreviendrait à la loi, je me vois dans l'obligation de corriger mon propos concernant le manque de respect du candidat libéral dans Trois-Rivières, Yvon Boivin, envers la loi électorale », a écrit Pierre Bernard dans une nouvelle publication sur sa page Facebook vendredi. 

Yvon Boivin convient qu'il s'est rendu devant les bureaux de scrutin pour se présenter aux électeurs, mais il affirme être resté « à l'extérieur » des bureaux, a-t-il insisté, respectant ainsi la loi électorale.

Pierre Bernard conclut toutefois sur un bémol : « Je déplore cependant que le candidat libéral Yvon Boivin, plutôt que de rectifier les faits sur Facebook, ait décidé de choisir la voix juridique pour obtenir une rectification des faits, somme toute assez banale dans le cadre d'une campagne électorale », écrit-il.

Plus d'articles

Commentaires