Retour

Le film Chaos Walking tourné dans le plus grand des secrets à Saint-Paulin

Même si l'équipe américaine du film Le chaos en marche (Chaos Walking) est arrivée depuis plusieurs semaines sur le site du Baluchon de Saint-Paulin, les détails du tournage sont encore tenus dans le plus grand secret. L'équipe de production n'a toujours pas accordé d'entrevue aux médias.

Un texte d’Anne-Andrée Daneau

Les affiches jaunes, caractéristiques des plateaux de tournage cinématographique, poussent comme des champignons sur le site du Baluchon, signe que l'équipe du film américain est toujours sur place.

Pour l'instant, ni le public ni les médias ne peuvent s'approcher des différents plateaux de tournage répartis à plusieurs endroits sur le site. Les employés et techniciens ne sont pas autorisés à donner d'entrevues non plus.

Une tente blanche a été installée pour y accueillir plus d'une vingtaine de chevaux, mais la production interdit de filmer les animaux.

Le choix du site du Baluchon n'est pas anodin; non seulement il offre un décor enchanteur en pleine nature, avec une végétation différente selon l'endroit, mais sa superficie frôle les 22 km carrés.

Cet atout permet aux professionnels d'être à l'abri des regards. Les plateaux et les décors sont d'ailleurs impossibles à repérer de la réception de l'hôtel ou des lieux de randonnées qui sont encore accessibles au public.

Des figurants de la région

Des Mauriciens ont été sélectionnés pour apparaître dans quelques scènes de cette mégaproduction hollywoodienne. L’agence Julie Breton était responsable du recrutement des figurants.

Dès leur arrivée sur le plateau de tournage, les figurants doivent signer un contrat de confidentialité sur les détails de la production. De plus, il leur est interdit de parler de leur expérience d'acteurs.

Le nombre de figurants engagés n'a pas encore été dévoilé, mais parmi ceux-ci, des hommes en bonne forme physique ainsi que des enfants ont été choisis.

Le Trifluvien Yannick Daviault a été sélectionné, mais ne sait toujours pas quel rôle il y tiendra. La date du tournage de ses scènes a d'ailleurs été repoussée par la production.

« Je pense que je cadrais dans ce dont ils avaient besoin. Ils demandaient d'être en forme et je suis entraîneur dans la vie comme orthothérapeute. Ils demandaient aussi d'avoir de la barbe », explique-t-il.

Certaines journées de tournage peuvent nécessiter au moins une trentaine de figurants. L'équipe américaine devrait quitter le site du Baluchon à la mi-octobre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine