À Shawinigan, la faillite du Fin Quartier et de Mado Plaisir Gourmand est maintenant officielle.

La propriétaire, Nancy Milette, avait annoncé la fermeture mardi et le syndic Raymond Chabot Grant Thornton a confirmé la faillite mercredi, en fin de journée.

Cependant, le responsable du dossier affirme être à la recherche d'un repreneur pour opérer principalement le commerce Mado Plaisir Gourmand. Il croit que ce commerce est susceptible d'intéresser des gens d'affaires.

Le Fin Quartier avait ouvert ses portes il y a 7 mois et avait nécessité des investissements de 3 millions 500 mille dollars.

Mercredi, certains locataires du complexe, dont le restaurant Le Poivre noir et OLiV huiles et vinaigres, ont eu accès aux locaux afin de récupérer des denrées périssables.

Des réactions

Les réactions sont nombreuses à la suite de l'annonce de la fermeture du Fin Quartier à Shawinigan. Il regroupait sous un même toit des produits locaux ou plus spécialisés. Plusieurs clients sont déçus d'apprendre la fermeture seulement sept mois après son ouverture.

« Cette niche-là d'épicerie fine avait sa place, mais assurément, la tendance va vers les commerces de proximité avec une plus petite superficie et peut-être pas comme celle-là », observe Martin St-Pierre, directeur général de la Chambre de commerce de Shawinigan.

« C'est sûr que c'était peut-être audacieux. Nathalie a fait de quoi que peu de gens auraient osé faire. C'est sûr que le projet était énorme, mais ce n'est pas moi qui va la critiquer », soutient l'homme d'affaires Claude Villemure.

Le maire de Shawinigan Michel Angers a réagi à cette nouvelle mardi soir, à la sortie de la séance du conseil municipal. Il a dit d'emblée qu'il n'avait pas encore tous les détails, mais qu'il trouvait dommage que l'entreprise doive en arriver là.

Même s'il s'agit d'une entreprise privée, le maire affirme vouloir comprendre pourquoi c'est arrivé. « Notre équipe de développement économique va entrer en contact avec ces gens », précise-t-il.

Trente-six personnes perdent leur emploi à la suite de l'annonce de la fermeture du Fin Quartier.

La situation économique précaire, le manque de personnel spécialisé en épicerie ainsi que le départ de la directrice des opérations et présidente de Mado Plaisir Gourmand ont été des facteurs déterminants dans la décision de Nathalie Millette de fermer.

Les réactions sont nombreuses sur les médias sociaux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine