Retour

Le flyboard : un nouveau sport nautique qui gagne en popularité

Un nouveau sport nautique gagne en popularité en Mauricie. Le flyboard, un croisement entre le kitesurf et le wakeboard, se pratique au Parc nautique de Saint-Jean-des-Piles pour un deuxième été.

Ce sport extrême s'effectue à l'aide d'une motomarine modifiée et d'un équipement spécialisé. Une turbine propulse de l'eau dans un tuyau qui relie la motomarine à une planche attachée aux pieds de la personne. Cette dernière doit se tenir en équilibre alors que l'eau la propulse dans les airs et la fait voler.

Celui qui se retrouve sur l'eau ne ressent plus la gravité, alors que les jets d'eau peuvent le soulever jusqu'à 10 mètres dans les airs.

Le copropriétaire de FlyAxion, Francis Bergeron, soutient que n'importe qui peut pratiquer ce sport ou presque. Il ne faut qu'un peu d'équilibre et de pratique, selon lui.

Un instructeur certifié, qui a reçu plusieurs formations au préalable, accompagne les nouveaux utilisateurs tout au long de leur expérience, qui dure une quinzaine de minutes.

FlyAxion est en activité à Saint-Jean-des-Piles, mais aussi à Drummondville et en Estrie. D'autres entreprises se partagent les autres régions du Québec.

La Mauricie est un endroit de prédilection pour ce type de sport en raison de l'accessibilité de ses plans d'eau, selon le copropriétaire. Pour pratiquer ce sport nautique, le plan d'eau doit avoir au moins cinq mètres de profondeur. C'est le cas de la rivière Saint-Maurice.

La popularité de ce sport qui existe depuis maintenant trois ans est en constante croissance. L'an dernier, 300 personnes ont essayé le flyboard à Saint-Jean-des-Piles. Pour l'instant, c'est le bouche-à-oreille qui attire les nouveaux utilisateurs, mais Francis Bergeron croit que le flyboard a le même potentiel que le kitesurf ou le wakeboard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine