Retour

Le nouveau conseil municipal de La Tuque assermenté

Fraîchement élu, le conseil municipal de La Tuque a été assermenté vendredi soir. Cinq nouveaux visages siègeront à la table du conseil de la Ville, y compris le maire, Pierre-David Tremblay.

Un texte de Camille Carpentier

Policier à la retraite et maire sortant de La Bostonnais, Pierre-David Tremblay est devenu le 17e maire de La Tuque.

Dans son discours d’assermentation, il a énuméré quelques dossiers prioritaires au cours de son mandat. Se présentant comme un maire « rassembleur », il souhaite le développement de l’industrie touristique et de l’industrie forestière, notamment par la présence d’un plus grand nombre d’entreprises de transformation du bois.

Il souhaite également faire plus de place à la culture atikamekw et compte favoriser la participation citoyenne à la politique municipale.

Dès la première séance du conseil municipal prévue le 21 novembre, les élus devront se pencher en priorité sur le budget de la Ville, qui doit être déposé en décembre.

Le nouveau maire compte aussi s'attaquer au cours de son mandat à la dette de La Tuque, qui est de 40,5 millions de dollars.

Un conseil plus jeune

Seuls deux conseillers sortants, Jean Duchesneau et Luc Martel, ont été réélus pour un troisième et un quatrième mandat, respectivement.

Deux femmes font également partie de ces nouveaux visages.

L'âge moyen des six conseillers municipaux, âgés de 40 à 60 ans, est plus bas que celui de l'administration précédente.

« Les jeunes qui arrivent au conseil vont amener une nouvelle dynamique, croit Jean Duchesneau, conseiller du district Bel Air/centre-ville/Lac St-Louis. Ils vont apporter du sang nouveau, ils pourront bien prendre la relève à long terme s’ils veulent pour les postes de conseillers. »

La conseillère du district de l’Aéroport, Caroline Bérubé, croit quant à elle que ce conseil assurera une meilleure représentativité de la population.

Nouvelle administration

Tous les nouveaux élus se sont dits optimistes quant à la relation qui s’établira au fil du temps entre les conseillers et le nouveau maire.

« Ça inaugure bien, croit la conseillère du district La Croche-Couronne rurale, Manon Côté. On sent une synergie entre les vétérans et les nouveaux. »

Le conseiller Luc Martel s'est dit heureux de voir un nouveau maire siéger à la table du conseil. L'élu, qui a obtenu un quatrième mandat, avait porté plainte contre le maire sortant Normand Beaudoin auprès de la commission municipale.

« Ça va être bien, dit le conseiller du district Jacques-Buteux/Terrasse St-Maurice/Domaine Morency. C’est une personne dynamique, qui a son franc-parler. Il n’a pas de langue de bois, pas de lunettes roses. On va toujours avoir l’heure juste. »

De son côté, Pierre-David Tremblay a promis d'exercer un leadership fort, et assure qu'il prendra de la place sur la scène municipale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine