Retour

Le port de Bécancour veut séduire les diplomates étrangers

Une douzaine de représentants diplomatiques effectuent un arrêt à Bécancour lundi, dans le cadre d'une croisière de trois jours sur le fleuve Saint-Laurent. Le voyage est organisé par le gouvernement du Québec qui passe en mode « promotion » de sa Stratégie maritime.

Les passagers de la croisière sont débarqués du bateau à Bécancour en fin d'après-midi, pour rencontrer les autorités portuaires de Trois-Rivières et de Bécancour qui espèrent convaincre les ambassadeurs, consuls et autres représentants de gouvernements étrangers de miser sur leur port.

La Société du parc industriel et portuaire de Bécancour prévoit faire valoir qu'elle a de nombreux terrains vacants et un quai en eau profonde en fonction toute l'année. Elle va aussi vanter l'accès facile à du gaz, de l'électricité, ainsi que la proximité de l'autoroute 30 et d'un chemin de fer.

Le président directeur général Mauricie Richard affirme que la Société a aussi plusieurs projets dans ses plans notamment « une voie de triage pour le chemin de fer, des quais additionnels éventuellement pour des fins d'expansion [..], toute la partie sud de la 30 qui n'est pas encore développée dans le parc [industriel], ça fait partie de nos préoccupations de développement économique ».

En plus de Montréal, les diplomates passeront par Bécancour et Rimouski et se rendront jusqu'aux Îles-de-la-Madeleine et à Sept-Îles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine