Retour

Le présumé agresseur de Jérémy Courchesne Arsenault remis en liberté

Le présumé agresseur de Jérémy Courchesne Arsenault, violemment battu au parc portuaire de Trois-Rivières vendredi, a été remis en liberté, mardi, en attendant la suite des procédures judiciaires.

Le juge de la Chambre de la jeunesse a imposé au jeune homme de 16 ans une série de conditions à respecter d’ici son retour en cour, le 22 août prochain.

L’adolescent a été accusé, lundi après-midi, de voies de fait graves et de vol de moins de 5000 $.

Le présumé agresseur ira passer l'été en Alberta, où il compte occuper un emploi d'été. Il devra habiter chez des membres de sa famille là-bas.

Le directeur des poursuites criminelles et pénales a par ailleurs indiqué que le dossier de l’agression au parc portuaire est toujours à l’étude. D’autres accusations pourraient être portées.

Une chicane qui aurait dégénéré

La police de Trois-Rivières a arrêté le présumé agresseur dimanche soir, soit deux jours après que Jérémy Courchesne Arseneault, 16 ans, eut été agressé alors qu’il se trouvait au parc portuaire.

Selon la police de Trois-Rivières, l'agression serait survenue après qu'une chicane eut dégénéré.

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, on voit l'adolescent être roué de coups tandis qu'une autre personne le tient en place. Son portefeuille et son cellulaire auraient été volés lors de l'incident.

La vidéo a permis aux policiers d'identifier le suspect grâce à des informations provenant de citoyens.

Le jeune homme a été transporté à l'hôpital, où il a subi une opération. Il souffre de fractures au crâne et au nez.

Plus d'articles