Retour

Le projet de logements pour victimes de traumatismes crâniens suscite de l’espoir en Mauricie

D'ici 18 mois, les personnes vivant avec un traumatisme craniocérébral devraient avoir un nouveau lieu de résidence adapté à leurs besoins, à Trois-Rivières. Une Maison Martin-Matte pourrait voir le jour.

Le projet de 2,2 millions de dollars serait sur le point de se concrétiser, et il fait rêver des familles comme celle de Patrice Simard. Le Shawiniganais a été victime d'un traumatisme crânien grave à la suite d'un accident de voiture.

Patrice a du mal à parler et à bouger. Son père, Jean d'arc, s'occupe de lui à temps plein depuis 20 ans. Patrice est bien conscient d'être une lourde tâche pour sa famille.

Malgré l'ampleur de la responsabilité, le père de Patrice, qui aura bientôt 70 ans, a toujours refusé que son fil soit transféré dans un centre d'hébergement et de soins de longue durée.

Le projet d'une Maison Martin Matte à Trois-Rivières viendrait tout changer pour lui.

« Pour moi, que mon fils soit acheminé dans un endroit spécifiquement conçu pour lui, où il sera bien encadré, où il va y avoir des intervenants, c'est ce que j'aimerais le plus au monde! », dit-il.

Jean d'arc Simard a d'ailleurs subi une malaise cardiaque en décembre, en partie en raison de la lourde tâche qu'est celle de veiller sur son fils, jour et nuit.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) confirme que le montage financier pour la Maison Martin-Matte est pratiquement terminé.

Toutefois, la partie n'est pas encore gagnée. C'est la deuxième fois depuis 2008 qu'on tente de concrétiser le projet. La famille Simard souhaite vraiment que cette fois-ci soit la bonne.

Le projet vise la construction de dix logements sociaux réservés aux victimes d'un traumatisme crânien grave qui ne sont pas autonomes.

Les résidents auraient accès à un psychoéducateur, à des préposés aux bénéficiaires et à un service de cuisine.

La directrice adjointe du continuum santé et bien-être en déficience physique au CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec, Martine Morin, en entrevue à l'émission Chez nous l'matin.

Le CIUSSS MCQ a cédé un terrain situé entre les centres d'hébergement Cooke et Roland-Leclerc à Trois-Rivières, pour permettre la construction de la Maison Martin-Matte.

D'après les informations de Marie-Claude Julien

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards