Retour

Le projet de terrasse suspendue au centre-ville de Trois-Rivières ira de l'avant

Le conseil municipal de Trois-Rivières a autorisé lundi le projet de construction de terrasse extérieure qui sera aménagée au deuxième étage de l'édifice situé à l'angle des rues des Forges et Notre-Dame Centre, au centre-ville. Le projet franchit ainsi l'ultime étape avant sa concrétisation. 

Un texte de Marie-Ève Trudel

Le projet de terrasse en porte-à-faux au bar Le Manhattan a été adopté à majorité par le conseil municipal, bien que le vote ait été demandé par le conseiller municipal Pierre-Luc Fortin, qui a entre autres fait valoir que le projet affecte le patrimoine architectural du centre-ville. Seuls trois conseillers ont voté contre l'autorisation du projet. 

Le projet devait recevoir l'aval du conseil parce qu'il prévoit occuper une partie du domaine public appartenant à la Ville.

« Les bâtiments qui ont une valeur patrimoniale importante se détériorent lorsqu'ils sont vides », a dit le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, insistant sur l'importance à accorder à la modernisation des bâtiments. Le maire a notamment parlé du succès de la terrasse du 2e étage du restaurant O'Centro.

À la question de savoir si ce projet de terrasse suspendue ouvre la porte à d'autres projets similaires, le maire se fait catégorique : « Chaque cas est un cas d'espèce à étudier », ajoutant toutefois qu'il « faut être à l'écoute de nos gens d'affaires ».

Le projet

Le projet de future terrasse qui ferait plus de 3 mètres de largeur est celui du propriétaire du bar Le Manhattan, Daniel Gosselin, qui prévoit transformer son établissement en resto-bar ouvert sept jours sur sept pendant la saison estivale et cinq jours sur sept le reste de l'année. 

La terrasse pourrait accueillir jusqu'à 120 personnes assises.

Cette nouvelle vocation pourrait faire doubler son nombre d'employés, selon lui, le faisant passer de 20 à 40.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine