Les Hells Angels reviennent en force partout au Québec et les groupes de motards qui les appuient sont plus nombreux que jamais, révèle un reportage de l'émission Enquête. À Trois-Rivières comme ailleurs, ils tentent de se réorganiser.

Même si leur bunker a été démoli en juin 2015 à Trois-Rivières, le groupe ne s'est pas pour autant éteint. Sur Internet, un site fait la promotion d'une section des Hells Angels à Trois-Rivières. On trouve par ailleurs des groupes de motards qui appuient les Hells Angels à Nicolet et à Plessisville.

L'émission Enquête révèle que les Hells Angels sont aussi actifs dans la vente de produits commerciaux, comme des vêtements de la marque Headrush.

La boutique Body Style, dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine, vend ces vêtements. Le propriétaire n'a pas voulu accorder d'entrevue, mais il affirme qu'il n'est ni un membre ni un sympathisant des Hells Angels.

La procureure de la couronne experte en crime organisé, Nathalie Jomphe, rappelle que presque toutes les personnes arrêtées dans le cadre de l'opération SharQc en 2009 sont sorties de prison ou ont presque terminé de purger leur peine d'emprisonnement.

« Actuellement, à Trois-Rivières, si on parle de la région ici, on sait que le bunker a été détruit, mais quant aux agissements, au mode de vie de ces gens-là, est-ce qu'ils sont encore membres en règle ou non? Est-ce qu'ils font partie encore de l'organisation? Je ne suis pas à même de le dire, puisque je n'ai aucune preuve à cet effet-là », soutient l'avocate de Trois-Rivières.

Avec la collaboration de Maude Montembeault

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine