Retour

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap veut attirer plus de jeunes

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières, souhaite rajeunir sa clientèle. La direction a pris des mesures pour inciter les jeunes et les familles à venir participer aux activités du Sanctuaire, par exemple lors du Festival de l'Assomption, qui se déroule du 7 au 15 août 2016.

Cette année, de grandes affiches ont été installées un peu partout dans la ville pour faire une meilleure promotion de ce festival auprès de toutes les tranches de la population.

La direction présente aussi un volet culturel bonifié cette année. Par exemple, Nathalie Simard sera en spectacle le vendredi 12 août.

Parmi les nouveautés cet été au Sanctuaire, il y a aussi la présentation d'une pièce de théâtre. L'Évangile selon Pilate, de l'auteur Éric-Emmanuel Schmitt, sera présentée gratuitement par le Théâtre Expresso. Il s'agit d'un partenariat entre le Sanctuaire et la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières.

« C'est une pièce de théâtre incroyable qu'on présente six fois dans l'été. C'est comme ça qu'on va essayer de mousser l'intérêt pour les jeunes en offrant des pièces qu'à prime à bord, on ne verrait pas dans un sanctuaire », explique le coordonnateur de la programmation, Jonathan Houle.

« Une oasis dans le désert »

Pour sa septième année d'existence, des milliers de visiteurs sont attendus au Festival de l'Assomption. Les fidèles viennent des quatre coins de la province et de l'extérieur du pays pour participer à cet événement.

« On attend des autobus de Miami, Philadelphie, New York, Chicago, bien sûr de Toronto et Montréal, et la communauté haïtienne sera très nombreuse encore une fois », affirme le porte-parole du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Pierre Montreuil.

Selon lui, les gens viennent au Sanctuaire par tradition, mais aussi pour profiter du côté paisible de ce site religieux. « C'est de plus en plus recherché que de trouver un lieu qui est comme une oasis, une oasis dans le désert c'est toujours agréable, on n'y fait que passer, mais quand on en ressort, on est bien », dit-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine