Retour

Le site contaminé à Bécancour pourrait être nettoyé

Le site d'enfouissement industriel du chemin Louis-Riel à Bécancour qui laisse écouler des tonnes de contaminants pourrait être vidé. Le ministère de du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques envisage de le nettoyer complètement.

Cette possibilité a été discutée mercredi lors d'une rencontre entre la Ville de Bécancour, la Santé publique, la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour et le ministère de l'Environnement.

La décision finale sera prise en février. Selon le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, il s'agit de la seule avenue possible pour sécuriser les lieux. Cette opération pourrait coûter « plusieurs millions de dollars », souligne-t-il.

Des résidents veulent déménager

Jean-Guy Pinard et Agathe Hamel, qui habitent à moins d'un kilomètre du site, sont très inquiets depuis qu'ils ont appris le degré de contamination du terrain. Pour eux, il n'est pas question de se contenter du nettoyage du site. Ils réclament le rachat de leur propriété afin qu'ils puissent aller vivre ailleurs.

Nous, on ne veut plus vivre ici.

Jean-Guy Pinard, résident de Bécancour

« Il a eu plein d'odeur d'ammoniaque et là, quand ils vont sortir ça de là, vous vous imaginez les odeurs », ajoute M. Pinard.

Le député de la Coalition avenir Québec, Donald Martel, croit lui aussi que les citoyens qui vivent autour du site devraient être expropriés et compensés financièrement.

Moi, je veux qu'on pense aux gens qui subissent ça, je ne peux pas croire qu'on va les laisser comme ça.

Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour

Concentrations de fluorure trop élevées

Par ailleurs, de nouveaux tests d'eau réalisés le 6 décembre par la Ville de Bécancour viennent confirmer les résultats obtenus par le ministère de l'Environnement.

La conseillère en santé environnementale de la direction de la Santé publique au CIUSSS MCQ, Karine Martel, constate que les concentrations de fluorure sont trop élevées dans les puits artésiens des résidences voisines du site qui ont été testées.

« On recommande que les enfants de moins de 9 ans s'abstiennent de boire cette eau pour éviter des problèmes bucco-dentaires », précise Karine Martel qui ajoute que l'eau de ces puits artésiens est tout de même bonne pour la consommation.

Plus d'articles

Commentaires