Retour

Le succès des Jeux interbandes assombri par un suicide

Les Jeux autochtones interbandes, qui avaient lieu cette année à Wemotaci, en Haute-Mauricie, étaient à peine terminés qu'un drame ébranlait les communautés : un des accompagnateurs, originaire de Manawan, a mis fin à ses jours. Cet événement fait réfléchir les organisateurs qui veulent tout mettre en oeuvre pour briser l'isolement des autochtones; un enjeu national.

Un texte de Claudie Simard

À Manawan, des dizaines de jeunes sont revenus des Jeux interbandes le coeur rempli de fierté et d’espoir.

La mort de l'un des accompagnateurs a créé une onde de choc lundi qui a été accentuée par le fait que la mission même des Jeux est notamment de stimuler les jeunes pour prévenir le suicide.

Une rencontre a eu lieu en après-midi pour leur permettre d’en parler et rapidement, des solutions ont été proposées.

Des Jeux chaque année

Les Jeux autochtones interbandes sont organisés une année sur deux.

La coordonnatrice de ceux qui ont eu lieu cette année à Wemontaci, Gaétane Petiquay, estime que les trois communautés de la Haute-Mauricie pourraient se rassembler pour créer un événement alternatif, l’année où il n’y a pas de Jeux autochtones interbandes.

Elle affirme que dans les communautés d’Obedjiwan, Manawan et Wemontaci, 60 % de la population à moins de 30 ans.

Les actions proposées par les communautés de Wemotaci et Manawan sont d'excellentes solutions pour contrer le suicide selon le docteur Stanley Vollant, conférencier et président d'honneur des Jeux autochtones interbande cette année.

Ce qui est survenu à la suite des Jeux rappelle combien les efforts doivent être soutenus pour être efficaces.

Le Dr Volant croit qu'en plus d'augmenter les activités, il faudrait bonifier le soutien psychologique et émotionnel dans les communautés.

Il estime que les familles et les amis proches sont les mieux placés pour déceler une personne en détresse psychologique.

Selon lui, avec les Jeux, on réussit à développer la persévérance et l'estime de soi des jeunes autochtones, une excellente façon de faire de la prévention dit-il.

Un événement rassembleur

L’événement motive les jeunes à faire partie d’un groupe et leur permet de créer de nouvelles amitiés.

Pour certains, c’est une première occasion de sortir de la communauté pour en découvrir une autre.

Cette année, 850 jeunes de 17 communautés de la province ont été rassemblés à Wemontaci, en Haute-Mauricie.

La communauté peut désormais compter sur différentes installations sportives pour organiser des activités avec les jeunes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine