Retour

Le train de passagers de retour à Trois-Rivières?

25 ans après la disparition du train de passagers à Trois-Rivières, des acteurs locaux croient que le moment est venu de ramener ce dossier à l'avant-scène. La Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières (CCITR) entend plaider pour le retour du train de passagers à l'occasion d'une rencontre privée avec la haute direction de VIA Rail Canada, la semaine prochaine.

Après plusieurs tentatives, la CCITR a finalement réussi à organiser un déjeuner-conférence à Trois-Rvières avec le président et chef de la direction de Via Rail Canada, Yves Desjardins-Siciliano, mercredi prochain.

Au terme de cette rencontre publique, plusieurs acteurs locaux d'influence participeront à une rencontre privée avec Yves Desjardins-Siciliano. Ils comptent y aborder la question du retour du train de passagers à Trois-Rivières.

La CCITR estime que la conjoncture politique est bonne pour plaider en faveur du retour du train de passagers à Trois-Rivières puisque Justin Trudeau a promis, au cours de la dernière campagne électorale, d'investir 125 milliards de dollars dans les infrastructures canadiennes.

« On se dit que là aussi, il y a un momentum , croit la directrice générale de la CCITR, Marie-Pier Matteau. On veut savoir les étapes à suivre pour obtenir ce qu'on veut. »

Le président de VIA Rail était de passage à Drummondville la semaine dernière où il a annoncé que la fréquence des trains augmentera dès 2018, ce qui laisse croire à la CCITR qu'il pourrait y avoir une ouverture pour Trois-Rivières.

Une rencontre cruciale

Outre la conjoncture politique, Marie-Pier Matteau estime que la rencontre privée de mercredi prochain est de bon augure puisque plusieurs acteurs d'importance seront réunis autour d'une même table, avec les hautes instances de Via Rail, pour la toute première fois.

Le député fédéral de Trois-Rivières, Robert Aubin, y sera. Il dit aborder cette rencontre avec « curiosité », soulignant que le contexte est plus favorable à un retour du train que sous le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

« Les besoins en infrastructures sont immenses », dit le député de Trois-Rivières, Robert Aubin. Lui-même avait annoncé, au cours de la dernière campagne électorale, son intention de miser sur les transports tous azimuts pour assurer le développement économique de la région.

Robert Aubin croit néanmoins que les acteurs économiques et politiques de Trois-Rivières devront travailler tous ensemble pour faire voir la nécessité du retour du train de passagers. « Il faudra d'abord qu'il y ait une concertation forte et grande entre les acteurs économiques de Trois-Rivières pour qu'on en fasse une priorité. »

Les maires de Trois-Rivières et de Bécancour, Yves Lévesque et Jean-Guy Dubois, ont également reçu une invitation pour assister à cette rencontre. 

D'après les informations d'Alexandre Duval.

Plus d'articles

Commentaires