Retour

Légalisation de la marijuana : sensibiliser les jeunes aux risques de la drogue au volant

À l'occasion d'une semaine de prévention sur la toxicomanie, un agent de la Sûreté du Québec (SQ) s'est déplacé pour rencontrer les élèves de secondaire cinq. À l'aide de jeux, l'agent Maxime Lafontaine a parlé non seulement des effets de l'alcool au volant, mais aussi de la drogue au volant.

On ne se cachera pas que, de plus en plus, les jeunes consomment et avec la légalisation qui est dans l'air, ils se disent encore plus que “ ce n'est pas si grave que ça : la preuve, le gouvernement veut légaliser ”.

Nathalie Landry, éducatrice spécialisée à l’École secondaire Val-Mauricie

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) a aussi adapté son discours. Après la vitesse et l'alcool, la SAAQ veut s’attaquer à la drogue au volant.

« Il y a un certain déni. Il y a beaucoup de jeunes qui pensent que ça n'a pas d'impact, alors que ça en a beaucoup », affirme le porte-parole, Mario Vaillancourt. Il affirme que les jeunes « conduisent plus souvent sous l'influence du cannabis que sous l'influence de l'alcool ».

Même si la marijuana devait être légalisée, la SAAQ soutient que la conduite avec les facultés affaiblies continuera à être pénalisée. L’organisme va donc continuer à sensibiliser les conducteurs aux risques de conduire sous l’effet de la drogue.

D'après les informations de Marie-Ève Trudel

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?