Retour

Lendemain d'assermentation : François-Philippe Champagne se défend d'être déçu

Le nouveau député de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, que plusieurs considéraient comme « ministrable », se défend d'être déçu au lendemain de la nomination des membres du Cabinet de Justin Trudeau, dont il ne fait pas partie.

Un texte de Michelle Raza

« Ce n'est pas tellement à propos de moi cette histoire-là », a affirmé François-Philippe Champagne au micro de Frédéric Laflamme jeudi matin. « J'ai été assermenté d'abord et avant tout pour représenter les gens de Saint-Maurice-Champlain. »

Pour écouter l'entrevue de François-Philippe Champagne à l'émission Chez nous le matin, cliquez ici.

Le premier ministre a annoncé hier la composition de son conseil des ministres, auquel siégeront six Québécois.

« Je connais la vaste majorité des nouveaux ministres », fait valoir le nouveau député de Saint-Maurice-Champlain, qui était aussi le protégé de l'ex-premier ministre Jean Chrétien pendant la campagne. « C'est la meilleure façon pour moi de favoriser les intérêts de chez nous. »

François-Philippe Champagne considère que la taille réduite du conseil des ministres et le fait que Justin Trudeau se soit réservé le rôle d'interlocuteur principal avec les provinces est de bon augure pour le travail des députés.

« Ça veut dire que les députés auront un rôle crucial dans l'élaboration des politiques, estime-t-il. Ils devront aller voir les ministres concernés directement et auront le PM comme premier interlocuteur. »

Interrogé à savoir si le premier ministre lui avait confié une mission stimulante pour son mandat, le seul député libéral de la Mauricie a rétorqué que « la mission stimulante, ce sont les 24 000 électeurs de Saint-Maurice-Champlain qui m'ont envoyé à Ottawa. »

Dans les prochaines semaines, François-Philippe Champagne s'activera à ouvrir ses bureaux dans sa circonscription et à recruter son équipe locale.

Déception en Mauricie

Dans la circonscription de Saint-Maurice Champlain, c'est la déception après la formation du conseil des ministres du gouvernement libéral de Justin Trudeau.

Le maire de Shawinigan Michel Angers s'est dit à la fois surpris et déçu. « Je pense que monsieur Champagne avait très certainement la compétence et l'expertise nécessaires pour venir apporter un petit plus au conseil de monsieur Trudeau », dit-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine