Retour

Les aéroglisseurs en service sur le fleuve Saint-Laurent pour prévenir les inondations

Deux aéroglisseurs de la Garde côtière canadienne sont en opération quasi quotidienne depuis un mois pour procéder au déglaçage printanier du fleuve Saint-Laurent. L'un des aéroglisseurs se trouve sur le lac Saint-Pierre, en Mauricie/Centre-du-Québec, tandis que l'autre est à Montréal.

L’opération consiste à détacher les glaces des berges avant qu’elles ne se libèrent naturellement, ce qui permet de contrôler la grosseur des morceaux de glace.

Les manœuvres des aéroglisseurs ont deux objectifs : éviter les bris pour les bateaux qui circulent sur la voie maritime et prévenir les inondations.

Les opérations de déglaçage vont se poursuivre pour environ deux semaines.

Si le travail est pratiquement terminé sur le lac Saint-Pierre et sur la rivière Bécancour, l’aéroglisseur doit aller déglacer les rivières Nicolet, Saint-François, Yamaska, Batiscan, Sainte-Anne ainsi que la Petite rivière du Loup.

La garde côtière canadienne compte quatre aéroglisseurs, dont deux basés à Trois-Rivières, soit les NGCC Mamilossa et NGCC Sipu Muin. Ces derniers sont les seuls qui effectuent des opérations de déglaçage.

Les deux autres aéroglisseurs sont basés à Vancouver et sont presque exclusivement dédiés à la recherche et au sauvetage.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards