Retour

Les agences d'escortes multiplient les annonces en marge du GP3R

Alors que des visiteurs viendront de partout pour assister au 48e Grand Prix de Trois-Rivières qui débute vendredi, les agences d'escortes multiplient les annonces de recrutement sur Internet.

Chaque année, l'organisme Sidaction Mauricie remarque une forte augmentation de demandes de travailleuses du sexe lors de cette période.

« On va voir qu’il y a de plus en plus de demandes sur Internet. Souvent, on va voir que les filles vont elles-mêmes proposer des services », dit Anick Beneke, une intervenante de Sidaction Mauricie.

L’organisme remarque également que des femmes de l’extérieur de la région viennent offrir leurs services pendant le Grand Prix. Il y aurait trois fois plus de travailleuses du sexe pendant cette période qu’en temps normal.

« S’il y a plus de demandes, il y a plus d’argent possible pour ces femmes-là », note Anick Beneke.

Impossible toutefois pour l’organisme de savoir si des activités de prostitution juvénile ont lieu, puisqu’il s’agit d’une pratique très camouflée, selon Anick Beneke.

Sidaction Mauricie mène des activités de prévention durant cette période en distribuant des condoms et en offrant des tests de dépistage, notamment, pour que les travailleuses du sexe puissent travailler de manière sécuritaire.

De son côté, la police de Trois-Rivières indique ne pas mener d’activités de sensibilisation ou de prévention du travail du sexe dans le cadre du Grand Prix. Les enquêteurs arpentent toutefois les sites Internet et des lieux ciblés, mais il est difficile de pincer les clients puisque les communications se passent généralement par téléphone.

Avec les informations de Catherine Bouchard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine