Retour

Les Atikamekw d'Obedjiwan « trahis » par Ottawa

Le gouvernement fédéral fait appel de la décision du Tribunal des revendications particulières Canada. Le 20 mai, ce tribunal avait donné raison aux revendications de la première nation des Atikamekw d'Obedjiwan dans le dossier de l'inondation des terres lors de la mise en eau du réservoir Gouin en 1918.

La première nation parle de trahison. « En plus, pour ajouter l'insulte à l'injure, le gouvernement du Canada a déposé sa demande d'appel la veille de la Journée nationale des Autochtones, réagit le Chef Christian Awashish. Pour notre peuple, la trahison est d'autant plus grande. »

La décision du 20 mai, contestée par Ottawa, indique que le gouvernement fédéral a manqué à ses obligations de fiduciaire lors de l'inondation du territoire pour la création du réservoir Gouin. La première nation estime cet épisode du début du 20é siècle traumatisant pour sa population.

« Les gestes posés ont entraîné la disparition définitive des traces de la mémoire collective [...] en plus de provoquer la perte du territoire ancestral qui assurait leur subsistance », a déclaré le Chef Christian Awashish.

Dans l'appel déposé, le gouvernement conteste les décisions de trois des quatre requêtes présentées au procès qui avait débuté en 2013.

Plus d'articles

Commentaires