Retour

Les automobilistes ont payé leur essence moins chère en 2016

Le prix à la pompe a diminué entre 2015 et 2016, selon les observations de CAA-Québec. En Mauricie et au Centre-du-Québec, le litre d'essence a été moins cher au sud du fleuve Saint-Laurent pour une deuxième année consécutive.

Cette diminution s’explique par une baisse des prix du pétrole brut, du raffinage, et de la marge au détail, soit les profits engendrés par les stations-service. Pour l’ensemble du Québec, la variation de cette marge de profits est de -14,7% entre 2015 et 2016.

À -21,7%, la variation de la marge au détail est particulièrement importante en Mauricie. Selon le porte-parole de CAA-Québec, Pierre-Olivier Fortin, le géant COSTCO, qui vend son essence de quelques sous moins chère que ses concurrents, a un rôle important à jouer dans ce phénomène.

« COSTCO a beaucoup d’influence dans les marchés dans lesquels il s’implante, a expliqué l'expert sur les ondes de l'émission Facteur matinal. Depuis qu’il est arrivé à Drummondville à la fin de 2012, ça a amené les prix à la baisse. La marge de profits au détail est déjà au plancher au Centre-du-Québec. »

En effet, la marge de profits au détail était seulement de 3,3% en 2015, et de 3,2% en 2016 au Centre-du-Québec.

« Ce sont des marges extrêmement faibles. On est largement en dessous de la moyenne québécoise. »

La tendance à la baisse pourrait donc se poursuivre à long terme en Mauricie, où une station-service COSTCO est opérationnelle depuis la fin de 2014. « On voit la même chose dans la région de Québec, où deux stations-service COSTCO ont ouvert depuis 2013 », indique Pierre-Olivier Fortin.

Prix à la hausse au Canada

La fluctuation du prix à la pompe cet été est toutefois difficile à prévoir, selon l'expert. « Depuis le début de l’année 2017, il y a une augmentation du prix du brut. Le printemps amène l’essence un peu à la hausse. »

Jeudi, le prix moyen en Mauricie (1,21$/litre) était supérieur du prix moyen dans la province (1,15$/litre) selon l’outil de comparaison des prix de CAA-Québec.« C’est préférable d’attendre avant de faire le plein », croit Pierre-Olivier Fortin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine