Retour

Les auxiliaires en santé en manque de reconnaissance

Les auxiliaires en santé et services sociaux (ASSS) lancent une campagne de valorisation de leur profession, afin de sensibiliser la population à l'importance de leur rôle dans le réseau public de la santé.

Avec le réinvestissement par Québec de 80 millions de dollars dans les soins à domicile, le gouvernement a informé les Centres de santé et services sociaux qu'une partie de la clientèle desservie par les ASSS serait à l'avenir transférée au secteur privé.

Les auxiliaires sont des travailleurs du réseau de la santé qui reçoivent une formation de 9 mois pour se rendre à domicile et aider les personnes âgées ou handicapées à faire des tâches ménagères.

Ils effectuent aussi une quarantaine d'actes médicaux qui leur ont été délégués au début des années 2 000. Ils craignent que ce transfert au privé se fasse au détriment des personnes âgées qui sont à domicile ou en centre d'hébergement privé.

On détecte la détresse physique et psychologique, on est habitué, ce sont des gens qu’on voit souvent, qui se confient à nous.

Monique Hébert, auxiliaire en santé et service sociaux à Drummondville

On dénombre 6 000 ASSS au Québec, dont 800 en Mauricie et dans le Centre-du-Québec. Ils viennent en aide à plus de 10 000 personnes dans la région.

D'après les informations d'Amélie Desmarais

Plus d'articles

Commentaires