Retour

Les bâtiments du Cégep de Victoriaville en piètre état

Selon des documents obtenus par Radio-Canada, la majorité des bâtiments des cégeps de l'Estrie et du Centre-du-Québec sont en bon état à l'exception de celui de Victoriaville. Dans cet établissement, plus des trois quarts des infrastructures sont en mauvais ou très mauvais état ce qui le place au 2e rang des cégeps les plus délabrés au Québec. Les coûts de rénovation sont évalués à plus de 30,1 millions de dollars.

Certains bâtiments du Cégep de Victoriaville ont près de 75 ans. C'est le cas du pavillon central qui, à lui seul, nécessite des travaux évalués à 5,1 millions de dollars.

L'École nationale du meuble a également besoin d'investissements importants. Selon les évaluations, il faudrait injecter près de 15 millions de dollars pour remettre les bâitments en état.

Les choses sont mieux pour les autres cégeps de la région. Au Cégep de Sherbrooke, de Drummondville et de Granby, aucun bâtiment n'a reçu la cote de mauvais ou très mauvais état. Seul le Cégep de Thetford Mines se retrouve avec trois bâtiments en piètre état nécessitant des investissements d'un peu plus de 1,3 million de dollars.

Selon les dernières données publiées par ministère de l’Éducation supérieure en décembre 2015, plus du quart des bâtiments du réseau collégial étaient en mauvais ou en très mauvais état. Québec évaluait alors le déficit d’entretien de ces établissements à plus de 427 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires