Retour

Les demandes d'aide alimentaire bondissent en Mauricie et au Centre-du-Québec

L'organisme Moisson Mauricie et Centre-du-Québec remarque une hausse de près de 2 700 personnes ayant recours à l'aide alimentaire mensuellement dans la région, ce qui porte à près de 19 000 le nombre de personnes aidées chaque mois. Une situation qui prévaut partout au pays, selon le rapport Bilan-Faim 2015.

Un texte de Marie-Ève Trudel

L'organisme attribue notamment la hausse de la demande aux coupures dans les programmes sociaux, à l'augmentation du prix des aliments et à la situation économique. « Ça se fait ressentir », dit le président du conseil d'administration de Moisson Mauricie et Centre-du-Québec, Jean-Guy Doucet.

Les enfants représentent le tiers des personnes aidées dans la région.

Malgré l'augmentation du nombre de personnes ayant recours à l'aide alimentaire, l'organisme dit être en mesure de suffire à la demande.

Moisson Mauricie et Centre-du-Québec occupe des locaux du boulevard Laviolette à Trois-Rivières depuis le début de l'année 2014. Depuis, l'organisme remarque moins de pertes, notamment en raison de ses équipements spécialisés pour la conservation des aliments. « On a une hausse de la demande, mais on est mieux équipé pour servir [les gens dans le besoin] », dit Jean-Guy Doucet.

L'organisme tient à rappeler qu'avec aussi peu qu'un dollar, les banques alimentaires peuvent offrir l'équivalant de trois repas.

Le budget de fonctionnement annuel de Moisson Mauricie et Centre-du-Québec s'élève à 600 000 dollars et sert principalement à payer les installations et le transport des denrées.

Plus de viande à la banque alimentaire?

Moisson Mauricie et Centre-du-Québec dit vouloir augmenter les services offerts, notamment en ce qui a trait à l'offre de viande qui représente actuellement 4 % des denrées. « On travaille là-dessus. Actuellement, on est en train de regarder différents programmes pour augmenter encore le volume de nourriture qu'on va donner », dit Jean-Guy Doucet

Ces programmes, actuellement à l'étude avec l'aide des Banques alimentaires du Québec, pourraient être mis en place au début de l'hiver.

État de la situation dans la province

Le rapport Bilan-Faim 2015, de l'organisme Banques alimentaires Canada, révèle que 852 137 personnes, dont 305 366 enfants, ont eu accès à un tel service en mars de cette année. Une hausse de 1,3 % par rapport à la même période en 2014.

Le bilan fait état d'une hausse de près de 100 000 demandes d'aide alimentaire la grandeur du Québec, ce qui élève le nombre de demandes mensuelles à plus de 1,7 million.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine