Retour

Les étudiants en agriculture du Cégep de Victoriaville s'opposent au Partenariat transpacifique

Une vingtaine d'étudiants en agriculture du Cégep de Victoriaville ont signé une lettre afin de dénoncer l'entente de principe sur un Partenariat transpacifique (PTP) conclue le 5 octobre dernier entre 12 pays, dont le Canada.

Un texte de Pierre-André Cloutier

Les signataires de la lettre affirment que l'entente est une atteinte à la souveraineté alimentaire du Canada. « Le secteur agricole a une importance bien différente de celle des autres secteurs. S'il crée de l'emploi, s'il fait rouler l'économie, son importance prend place parce qu'il répond à un besoin essentiel , soit celui de se nourrir », écrivent les étudiants du Cégep de Victoriaville.

Rappelons que l'entente prévoit notamment, que les marchés agricoles soumis au système de gestion de l'offre (lait, oeufs, volaille) seront partiellement ouverts aux pays étrangers sur cinq ans. À terme, les producteurs étrangers pourront accaparer jusqu'à 3,25 % du marché des produits laitiers. Ce pourcentage sera de 2,3 % pour les oeufs, 2,1 % pour le poulet, 2 % pour le dindon et 1,5 % pour les oeufs d'incubation de poulets de chair.

Les étudiants en agriculture terminent en affirmant que c'est grâce au système de la gestion de l'offre que les fermes au Québec sont encore à dimension humaine. Selon eux, le Partenariat transpacifique créera une pression supplémentaire sur les agriculteurs et va à l'encontre d'une agriculture saine. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine