Retour

« Les grands gagnants de cette décision-là sont l’ignorance et la démagogie » dit Dr Christian Caron

La décision de la Ville de Trois-Rivières d'abandonner le projet de fluoration de l'eau potable ne surprend pas Dr Christian Caron, mais il se dit très déçu. Le responsable de la toute première recherche québécoise d'impact de la fluoration de l'eau potable considère que « nous avions une chance inouïe » de faire une recherche plus complète sur le sujet.

« Il y a un contexte à Trois-Rivières. Il y a une forte opposition au projet donc les élus ont pris cette décision en fonction de ces paramètres-là », constate Dr Caron.

La semaine dernière, l’équipe du Dr Caron a commencé les examens buccodentaires sur les enfants dont les parents ont signé le formulaire de consentement de participation à l’étude. Les examens se continuent d’ailleurs cette semaine et l'étude se poursuit.

Le projet se poursuit comme prévu pour l’instant.

Dr Chrisian Caron, professeur et chercheur à la Faculté de médecine dentaire de l'Université Laval

« On va continuer à aller dans les écoles, on a 14 écoles de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy à visiter », explique Dr Caron.

Un 2e volet à réévaluer

Le deuxième volet de l’étude, qui nécessite un suivi sur plusieurs années, sera réévalué à la suite de la décision de la Ville de Trois-Rivières d’abandonner le projet.

« Les enfants de Trois-Rivières vont devenir une population témoin par rapport à Châteauguay où l’eau est fluorée », dit Christian Caron.

Dès le printemps, des résultats seront disponibles puisque les enfants de Trois-Rivières ainsi que de Shawinigan pourront être comparés à ceux de Châteauguay.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?