Les marchés publics de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont le vent dans les voiles. L'ensemble des marchés publics de la région connait un fort achalandage... et un vent de jeunesse.

« Il y a beaucoup de jeunes familles, maintenant, qui viennent au marché public, il y a beaucoup de jeunes qui priorisent l'achat local, il y a beaucoup de personnes qui vont aller chercher une espèce de fierté régionale dans les marchés publics », observe Jean-Nicolas Trudel, coordonnateur de la Coopérative agroalimentaire de la MRC de Maskinongé.

Au marché public de Saint-Élie-de-Caxton, les consommateurs locaux constituent près des deux tiers de la clientèle.

Les habitudes de consommation ont changé et les marchés publics en bénéficient selon Jean-Nicolas Trudel.

Au marché Godefroy à Bécancour, la hausse de la clientèle est attribuée aux changements qui ont été apportés cette année pour rejoindre davantage la population.

« On a voulu vraiment recruter de nouveaux membres, donc on a 200 nouveaux membres cette saison-ci, puis on travaille fort à les fidéliser pour qu'ils reviennent chaque fin de semaine, faire des clients plus réguliers aussi », explique Marianne Mathis, directrice générale du marché Godefroy.

La direction remarque que la clientèle est majoritairement constituée de femmes et de jeunes familles.

D'après les informations de Jennifer O'Bomsawin

Plus d'articles

Commentaires