Retour

Les parents de l'École Sainte-Marie, à Saint-Boniface, perdent une bataille

Le regroupement de parents de Saint-Boniface réclame l'agrandissement de l'École primaire Sainte-Marie pour l'ajout de six classes et d'un gymnase depuis le mois d'avril dernier, mais la demande de la commission scolaire de l'Énergie (CSDE) a été refusée au cours de l'été par le ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Le conseil des commissaires de la CSDE a adopté mardi une résolution pour soumettre une nouvelle demande. Ils ont jusqu'au 28 août pour le faire.

« Je trouve ça déplorable » a dit le maire de Saint-Boniface, Claude Caron. « C'est pas une bonne nouvelle pour la municipalité de Saint-Boniface parce qu'on a 10 à 20 nouvelles constructions par année », a-t-il ajouté.

Une annonce à l'École de Pointe-du-Lac au goût amer

L'annonce d'une subvention du gouvernement du Québec mardi, pour l'ajout de neuf classes au pavillon Beau-Soleil de l'École de Pointe-du-Lac, à Trois-Rivières, fait réagir les parents de Saint-Boniface.

La porte-parole des parents de Saint-Boniface, Marie-Ève Landry, a appris mercredi que la demande de la Commission scolaire avait été refusée. Juste avant de l'apprendre, elle a envoyé une lettre aux médias et a accordé une entrevue à l'émission Chez nous le matin au cours de laquelle elle confiait que la subvention accordée à l'École de Pointe-du-Lac était décevante, mais qu'elle était rassurante à la fois.

Une solution temporaire a été trouvée pour l'année scolaire qui s'amorce, alors que deux classes de 6e année de l'École Sainte-Marie seront aménagées à même les locaux de l'hôtel de ville de Saint-Boniface.

Ce printemps, les parents ont multiplié les actions pour demander l'agrandissement de l'École. Ils ont entre autres déposé une pétition de 1400 signatures au conseil municipal pour demander le soutien des élus.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine