Retour

Les poubelles de la Mauricie pourraient rester dans la rue à partir du 2 juin

Le site d'enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès ne pourra plus accueillir de déchets dès la semaine prochaine, et ce, pour une période indéterminée, a annoncé la Régie des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM), mercredi.

La cellule qui est en exploitation actuellement sera à sa pleine capacité la semaine prochaine, explique la conseillère en communications à la RGMRM, Sylvie Gamache. Dès lors, les municipalités de la Mauricie, qui sont propriétaires des installations de Saint-Étienne-des-Grès, devront se tourner vers d'autres lieux d'enfouissement.

Pourtant, la RGMRM soutient que le lieu d'enfouissement n'est exploité qu'à 50 % de sa capacité totale et qu'il a encore une durée de vie de plusieurs dizaines d'années. 

Actuellement, le site contient quatre cellules d'enfouissement, mais les trois autres sont inutilisables en raison d'une entente à l'amiable survenue entre la Régie et la municipalité de Saint-Étienne-des-Grès.

« Nous serons dans l'impossibilité de recevoir des déchets sans contrevenir à [l'entente] », dit Sylvie Gamache. La RGMRM s'est engagée à ne pas enfouir de déchets dans les cellules 1, 2 et 3 tant qu'un nouveau certificat d'autorisation n'aura pas été délivré par le ministère. 

La RGMRM presse le ministère d'agir

La RGMRM n'a pas encore reçu la révision du certificat d'autorisation du ministère, déposée il y a deux ans, pour revoir la forme des cellules de façon à réduire la surface d'enfouissement. Les experts du ministère de l'Environnement prônent les méthodes d'enfouissement en surélévation, explique Sylvie Gamache, qui ajoute qu'une telle technique réduit l'impact environnemental et les coûts.

Dans une lettre envoyée à la Régie le 24 mai dernier, le ministère a indiqué que « malgré divers échanges et rencontres, certains documents demeurent manquants ou incomplets ».

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, semble d'accord avec les fonctionnaires québécois. « Ce qu'on demande aujourd'hui, ce sont des documents standards qui sont demandés à tous les sites d'enfouissement et ça, c'est bien important[...] ce qu'on veut, c'est que tout le monde se conforme aux mêmes règles environnementales », dit-il.

Par ailleurs, la Régie précise que la situation n'affecte en rien la réception de matières recyclables ni les activités de l'écocentre. 

D'après les informations de Pierre-André Cloutier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine