Retour

Les préposés aux bénéficiaires de Nicolet sont exténués

Des préposés aux bénéficiaires de Nicolet ont manifesté jeudi matin devant le Centre Christ-Roi pour lancer un cri du coeur. Ils affirment que les compressions en santé ont un effet direct sur les soins et le temps que peuvent recevoir les patients.

Les manifestants ont dénoncé le recours aux heures supplémentaires, les congés de maladie non remplacés et la surcharge de travail. Cette situation provoque un épuisement généralisé du personnel, selon eux.

L'employeur est amorphe. Il ne fait rien.

Claude Audy, vice-président de FSSS-CSN

Selon le vice-président de FSSS-CSN, Claude Audy, lui-même préposé aux bénéficiaires, il manquerait en Mauricie et au Centre-du-Québec au moins 300 employés pour combler les besoins. Dans la région, près d'une personne sur quatre est en arrêt de travail prolongé.

Des témoignages éloquents

Le manque de personnel est criant, selon le préposé aux bénéficiaires, Pascal Bastarache. « Nous sommes tout le temps en surcharge de travail, dit-il. On rentre sur le plancher et on ne sait jamais quand on va pouvoir sortir. »

Sa collègue Marie-Josée Hamelin est du même avis. « Il faut vraiment se mettre les yeux à la bonne place, lance-t-elle On n'est vraiment plus capable. »

Mercredi, la mairesse de Nicolet et des spécialistes de la santé ont dénoncé la fermeture de plusieurs cliniques externes spécialisées.

Avec les informations d'Anne-Andrée Daneau

Plus d'articles