Retour

Les propos de Lise Thériault ravivent la flamme féministe à Victoriaville

Le tollé suscité par les propos de la ministre de la Condition féminine, Lise Thériault, qui a dit en début de semaine refuser l'étiquette féministe, semble avoir ravivé la flamme féministe à Victoriaville.

Le nombre d'inscriptions à un événement organisé par la Maison des femmes des Brois-Francs à quelques jours de la journée internationale des femmes a presque doublé à la suite de la controverse. Plus de 70 femmes ont assisté au brunch réservé à la gent féminine, samedi.

Même si l'organisation est consciente que les hommes peuvent aussi être féministes, elle a choisi d'en faire un événement non mixte encore cette année.

« On a besoin comme femmes de se réunir entre nous et de partager notre vécu », explique Mme Horman.

Parce qu'il y a encore du chemin à faire, les femmes ont été invitées à livrer sur papier leur vision du féminisme en 2016 pour en faire une murale : une façon de faire une rétrospective des luttes accomplies et de se tourner vers l'avenir.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine