Retour

Les rapports médicaux d'Alexis Vadeboncoeur sous la loupe de la défense

Alexis Vadeboncoeur a-t-il oui ou non eu une crise d'épilepsie à la suite de son arrestation le 2 février 2013? La défense a finalement terminé de contre-interroger Vadeboncoeur et la question a été réglée vendredi matin à l'occasion de la cinquième journée du procès des quatre policiers accusés notamment de voies de fait et de fabrication de faux documents.

La victime de 23 ans refusait de remettre à la défense trois rapports médicaux, mais après que le juge ait autorisé la poursuite à transmettre l'ensemble de la preuve aux avocats de la défense, ces derniers sont revenus à la charge sur la perte de conscience de Vadeboncoeur, en prison, en février 2013.

En début de semaine, le témoin affirmait catégoriquement avoir été hospitalisé à la suite d'une crise d'épilepsie. Il est maintenant incertain pour l'hospitalisation. D'autre part, affirmant qu'il n'est pas un expert médical, il déduit que c'était une crise d'épilepsie.

De plus, la défense a remis en doute la deuxième crise d'épilepsie dont aurait été victime Vadeboncoeur en novembre 2013. En se basant sur un des rapports médicaux, la défense souligne que la perte de conscience serait due à un contexte de sevrage.

Alexis Vadeboncoeur a révélé qu'il était non seulement dépendant au médicament Dilaudid, mais aussi au sulfate de morphine et aux timbres de Fentanyl.

Il a expliqué à la cour qu'il a étudié, de façon autodidacte, les effets d'un sevrage et qu'à la lumière de ses études, il s'agit bel et bien une crise d'épilepsie qui justifie sa perte de conscience.

Enfin, les rapports médicaux dévoilés permettent aussi d'apprendre que Vadeboncoeur a été victime de brutalité policière en 2011 au Mexique. Les policiers mexicains lui auraient donné des coups de poing et mis la tête dans un seau d'eau.

Alexis Vadeboncoeur est toujours en attente d'un procès au civil. Il poursuit les 4 policiers pour 2,3 M$. Il a déjà conclu une entente hors cour avec la ville et obtenu 25 000 $.

D'après les informations de Maude Montembeault

Pour suivre le procès en continu, CLIQUER ICI

Plus d'articles

Commentaires