Retour

Les recrues se font plus rares à l'École nationale de police du Québec

L'École nationale de police du Québec (ENPQ), à Nicolet, a enregistré cette année une baisse marquée du nombre de candidats à la formation pour devenir policier.

734 demandes d’admission ont été reçues à l’ENPQ cette année. En comparaison, il y a cinq ans, l’établissement de Nicolet en avait reçu 1000. La seule baisse démographique n’explique pas cette décroissance marquée des inscriptions.

« Cette baisse-là nous préoccupe », a convenu le directeur affaires institutionnelles et des communications de l’ENPQ, Pierre Saint-Antoine.

Pour devenir policier au Québec, il faut obtenir son diplôme collégial de techniques policières, un programme offert dans 12 établissements de la province, suivi d’un cours de 15 semaines à l’ENPQ.

Les établissements collégiaux qui offrent le programme Techniques policières au Québec ont révisé leurs critères d’admission dans les dernières années.

« Mais ce n’est pas la seule raison pour expliquer la situation », croit Pierre Saint-Antoine, qui affirme que la carrière et la formation policières sont encore très populaires.

Le directeur des communications de l’ENPQ a soutenu qu’il semble y avoir une perte d’intérêt pendant les trois années de cours de techniques policières.

L’ENPQ compte procéder à des sondages plus poussés dans les prochaines années pour mieux comprendre la situation.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine