Retour

LHJMQ : Shawinigan perd son droit de veto territorial

Les Cataractes de Shawinigan ont perdu leur droit de veto territorial. Cela leur permettait de refuser l'implantation, à moins de 40 kilomètres, d'une autre équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Les gouverneurs de la LHJMQ ont pris leur décision vendredi matin.

Cela ne signifie pas pour autant que Trois-Rivières pourra avoir une équipe rapidement. Les gouverneurs de la Ligue ont mis en place une autre mesure. Désormais, il faut que les représentants de 15 des 18 équipes de la LHJMQ soient d'accord avec l'implantation d'une nouvelle équipe. De plus, un expert indépendant devra évaluer les conséquences de l'arrivée d'une nouvelle équipe sur le marché de celles qui sont déjà là.

La direction des Cataractes de Shawinigan et les autorités municipales sont déçues de la perte du droit de véto. Elles soutiennent qu'il n'y a pas de place pour une deuxième équipe de la Ligue de la ligue de hockey junior majeur en Mauricie.

Certains groupes ont déjà manifesté leur intérêt pour le retour d'une équipe de la LHJMQ à Trois-Rivières. Parmi les personnes intéressées, il y a Réal Breton. Il affirme qu'avant l'arrivée d'une équipe dans cette ville, il faudra un nouvel aréna.

Trois-Rivières a perdu son équipe de hockey junior majeur en 1992, avec le départ des Draveurs. De son côté, Shawinigan a une équipe de la LHJMQ depuis 1969, d'abord avec les Bruins, puis les Dynamos, en 1973, et les Cataractes, depuis 1978.

Plus d'articles

Commentaires