Retour

Libération sous conditions du directeur de TVA Trois-Rivières accusé de leurre

Le directeur de l'information de TVA Trois-Rivières, Sylvain Bourassa, qui fait face à des accusations de leurre informatique, a été libéré sous conditions mercredi après sa comparution au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce.

Parmi les conditions que lui a imposé le tribunal, il lui est interdit de se trouver en présence d'enfant de moins de 16 ans, de fréquenter les parcs et terrains de jeux et d'avoir un ordinateur ou du matériel informatique en sa possession. L'homme de 46 ans est par ailleurs contraint de résider à La Tuque, plutôt qu'à sa résidence habituelle.

Les policiers soupçonnent Sylvain Bourassa d'être entré en contact avec ses présumées victimes mineures par les réseaux sociaux et d'avoir partagé avec elles du matériel sexuellement explicite.

Des enquêteurs des crimes majeurs de la Sûreté du Québec (SQ) ont procédé à son arrestation mercredi. Du matériel informatique, qui sera analysé par les enquêteurs, a été saisi à son domicile.

Deux enquêteurs de la SQ se sont présentés mercredi au bureau de circonscription de la ministre Julie Boulet, à Grand-Mère, où l'homme a travaillé comme attaché politique régional du 16 janvier au 24 mars, avant de revenir au journalisme. Selon l'actuelle attachée politique de la ministre, Chantal Carignan, les policiers ont demandé les outils de travail de Sylvain Bourassa. Un ordinateur portable et un iPhone leur auraient été remis.

Selon Mme Carignan, rien dans son comportement ne laissait présager cette situation.

Après la fermeture de TQS, Sylvain Bourrassa a été attaché de presse du ministre Laurent Lessard pendant plusieurs années.

Il a été suspendu sans solde par le réseau TVA.

Sylvain Bourassa sera de retour en cour le 16 juin.

Plus d'articles

Commentaires