Retour

Lock-out à l'UQTR : la moitié des étudiants n'ont pas reçu leurs notes à temps

Un sondage réalisé par le Syndicat des professeurs de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) révèle que 7000 étudiants de l'UQTR n'ont pas reçu leurs notes dans les délais prévus en raison du lock-out.

De plus, 537 projets de recherche ont été suspendus ou annulés et deux étudiants inscrits au doctorat auraient choisi de changer d'université. Finalement, 112 demandes de subventions auraient été retardées ou compromises, ce qui représente des pertes estimées à 13 millions de dollars, selon le syndicat.

Plusieurs professeurs ont beaucoup de retard. Le rattrapage représente pour certains une centaine d'heures de travail.

« Ces impondérables-là arrivent en plus de la tâche normale. Je vais continuer à corriger ce soir. Je suis en retard comme tout le monde », indique la vice-présidente au service à la collectivité du Syndicat des professeurs de l'UQTR, France Joyal.

Le sondage a été réalisé entre le 9 et le 15 mai auprès de 175 professeurs. La marge d'erreur n'a pas été publiée. Quant au recteur Daniel McMahon, il a réagi par courrier électronique.

« Nos équipes travaillent actuellement à fournir au Syndicat des professeurs uniquement des données fiables et objectives en vue d'alimenter le processus de médiation en cours », a-t-il indiqué.

Avec des informations de Pierre Marceau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine