La ministre responsable du Travail, Dominique Vien, a nommé un médiateur appelé à intervenir dans la négociation en cours entre l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et ses professeurs, en lock-out depuis minuit dans la nuit de mardi à mercredi.

Le médiateur Gilles Lachance aura aussi l’appui de François Corriveau, un conciliateur nommé au dossier en décembre 2017 à la demande de l’UQTR.

La ministre Vien a rappelé par voie de communiqué que le gouvernement du Québec soutient depuis plusieurs mois les deux parties dans le cadre de la négociation en cours à l’UQTR.

« Nous faisons aujourd'hui un pas de plus en nommant un médiateur dans ce dossier. J'invite maintenant les parties concernées à en venir à une entente négociée le plus rapidement possible. »

Une convention échue depuis près d'un an

La convention collective des quelque 440 professeurs de l’UQTR est échue depuis le 31 mai 2017.

À ce jour, 13 rencontres de conciliation ont eu lieu.

L’UQTR a décrété le lock-out de ses professeurs mardi soir. Le lock-out est entré en vigueur à minuit, dans la nuit de mardi à mercredi.

Les professeurs de l'UQTR devaient se prononcer sur la tenue d'une grève de 20 jours, en assemblée générale le 6 uin.

Il s'agissait d'une recommandation de l'exécutif syndical qui jugeait que les négociations avec la partie patronale n'avaient pas donné le résultat escompté.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce que vous préférez à propos de l’automne selon votre signe





Rabais de la semaine