Retour

Louis Plamondon réagit à la crise au Bloc québécois

« Il y a un bris de confiance, une interrogation sur le lien de confiance, c'est certain. Est-ce que c'est réparable? Moi je pense que oui », a déclaré le député bloquiste de Bécancour-Nicolet-Saurel, Louis Plamondon, au sujet de la crise qui secoue son parti.

Le leadership de la chef Martine Ouellet est remis en question. Le Bloc québécois compte 10 députés à la Chambre des communes. Sept d’entre eux, dont Louis Plamondon, ont de la difficulté avec la chef.

Dimanche, le député de Joliette, Gabriel Ste-Marie, a annoncé qu’il démissionnait de son poste de leader parlementaire. Il affirme que le lien de confiance avec la chef du parti est brisé et qu’il a des problèmes de communication avec elle.

Une réunion du caucus a eu lieu lundi matin, mais les tensions sont encore très vives. « La réunion a duré 4 h », a raconté Louis Plamondon.

« On a eu de franches discussions qui doivent être continuées. Il y a un problème de lien de confiance et ça, c’est grave. Comment le rétablir? On n’a pas trouvé la solution lundi matin et on se reprendra mercredi à la réunion du caucus », dit-il.

Le député de Bécancour-Nicolet-Saurel affirme que les problèmes sont au niveau de la communication entre la chef et les députés. Il affirme aussi qu’il y a des différends au sujet des batailles à prioriser à la Chambre des communes.

Plus d'articles