Retour

Maison ancestrale à donner à Saint-Justin: le propriétaire submergé par les demandes

Trouver quelqu'un à qui donner sa maison sur les réseaux sociaux, c'est ce qu'a entrepris le propriétaire d'une résidence ancestrale à Saint-Justin. La municipalité exigeait que Maurice Pelletier déménage ou démantèle sa maison qui date de 1760 et qui est inhabitée depuis 50 ans en raison d'un glissement de terrain survenu à proximité. 

Un texte d'Amélie Desmarais

Le Trifluvien qui avait acheté la maison pour la rénover aurait souhaité la conserver puisque c'est l'une des plus vieilles de Saint-Justin. Elle a même un nom, elle s'appelle le sabot. « Elle est connue de partout dans le village, même des alentours [...] parce qu'elle fait partie du patrimoine depuis que les madames qui habitaient ici y faisaient des sabots. »

La maison doit toutefois être déplacée ou détruite au cours des prochaines semaines parce qu'il y a eu un glissement de terrain et que la municipalité craint qu'il y en ait un second et que la maison glisse dans un cours d'eau.

« Je n'ai pas assez de terrain pour la changer de place et ça me coûterait trop cher de la remettre sur un autre terrain », se désole le propriétaire. Il a donc d'abord essayé de la vendre, mais sans succès. « Le monde avec le 25 000$ que je demandais, ça leur en coûtait 25 000$ [de plus] pour la jeter à terre, en plus le trouble de la remonter tout ça, explique-t-il. Il y a bien du monde qui se sont découragé. »

Michel Pelletier a finalement décidé de la donner pour éviter de défrayer les coûts pour la démolir. « En la donnant, il n'y a pas d'investissements à faire à l'achat, dit-il. Ils vont mettre l'argent sur la démolition, puis à un moment donné, ils vont faire de l'argent. »

Sa démarche a porté fruit puisqu'il a trouvé preneur en 10 jours et qu'une dizaine de personnes ont manifesté de l'intérêt. « Ça finissait pu, dit-il. Tout le monde la veut, mais aussitôt qu'ils viennent la voir ils se rendent compte qu'il y a beaucoup d'investissements pour déménager ça de place. » 

Le nouveau propriétaire de la maison a entrepris la démolition. Il conservera les matériaux pour les revendre.

Avec les informations de Valérie Houle

Plus d'articles

Commentaires