Retour

Malgré une diminution anticipée du nombre d'étudiants, l'UQTR s'en tire bien

Le nombre d'étudiants inscrits cet automne à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) est demeuré stable par rapport à l'an dernier avec plus de 14 000 étudiants. C'est ce qui permet à l'administration de faire mentir les prévisions à la baisse du nombre d'étudiants.

Dans son discours de la rentrée, le recteur s'est réjoui que la diminution anticipée ne se soit finalement pas concrétisée.

C'est la hausse du nombre d'inscriptions aux deuxième et troisième cycles qui a permis à l'UQTR de compenser la diminution du nombre d'étudiants au premier cycle.

« Dans ce que j'ai voulu faire aujourd'hui, c'est mobiliser la communauté, lui rappeler que pour la prochaine année 2017-2018, on vise une augmentation de 1,5 %, a expliqué le recteur Daniel McMahon. C'est tout à fait réalisable, mais il ne faut pas perdre le focus, on a des efforts à y mettre pour y arriver ».

Le recteur affirme ainsi qu'il faudra faire mieux pour atteindre les objectifs du plan de redressement des finances de l'Université. Celui-ci prévoit une hausse de 10 % sur 5 ans dans un contexte de décroissance de la population étudiante dans les cégeps.

Pour mener à bien le plan, l'UQTR vise notamment une hausse du nombre d'étudiants étrangers. « Cette année, on a une augmentation de plus de 5 % d'étudiants internationaux, donc on est capable de le réaliser », ajoute Daniel McMahon.

Par ailleurs, le campus de Drummondville a enregistré une hausse de 30% par rapport à l'an dernier un total de 782 étudiants.

Plus d'articles