Retour

Marcher pour dénoncer le trop peu d'infirmières en Mauricie et au Centre-du-Québec

Une centaine d'infirmières ont déambulé dans les rues de Trois-Rivières mardi matin pour dénoncer ce qui est considéré comme un « manque chronique de personnel » par le Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes, infirmières auxiliaires du Coeur-du-Québec (SIIIACQ-CSQ).

Dans les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec, le Syndicat enregistre 124 embauches au cours des six derniers mois, contre 137 départs.

De plus, le SIIIACQ-CSQ note un total de 408 postes vacants qui n'ont pas été réaffichés à Trois-Rivières.

La situation génère une hausse marquée du nombre d'heures supplémentaires par le personnel en place, ainsi qu'un taux d'absentéisme croissant, note le SIIIACQ-CSQ.

« Les autorités du CIUSSS n'ont tiré aucune leçon des événements survenus à la Résidence Cooke en juillet 2015 », déplore la présidente du SIIIACQ-CSQ, Andrée Guillemette, rappelant la diffusion d'une vidéo qui montre deux résidents au sol qui appellent à l'aide.

Le Syndicat demande au gouvernement d'agir en réinvestissant massivement dans le secteur de la santé.

Plus d'articles