Une Trifluvienne de 19 ans se démarque de plus en plus sur les pistes d'athlétisme. Après avoir remporté les honneurs lors d'une compétition aux États-Unis, Marie-Frédérique Poulin a maintenant dans sa mire les Championnats canadiens d'athlétisme qui se tiendront à Ottawa au début de mois de juillet.

Marie-Frédérique Poulin travaille fort pour faire partie de l’élite en athlétisme. Elle s’entraîne jusqu’à 15 heures par semaine sur la piste de course, mais aussi à la salle de musculation et au yoga.

Le week-end dernier, ses efforts ont été récompensés. Elle a remporté en Caroline du Nord la médaille d'argent à l'épreuve du 400 mètres haies aux Championnats nationaux américains « high school » face aux meilleurs athlètes de moins de 20 ans provenant des écoles américaines.

Une des rares Canadiennes qualifiées pour l'événement, elle en a profité pour réaliser son meilleur temps à vie.

« Mon but, c'était de faire un record personnel, mais je n'avais pas nécessairement l'intention de gagner une médaille, parce que c'est vraiment fort comme calibre », dit la jeune athlète.

Aux yeux de son entraîneur, Marie-Frédérique a tout pour réussir.

Fière de sa performance aux États-Unis, Marie-Frédérique se tourne maintenant vers une autre compétition d'envergure : les Championnats canadiens, qui seront présentés à Ottawa.

Ses ambitions dépassent toutefois les frontières du pays. Elle espère un jour pouvoir représenter le Canada lors d’une grande compétition internationale.

Après sa dernière année au Cégep de Trois-Rivières, elle souhaite rejoindre une équipe d'athlétisme universitaire tout en poursuivant ses études. Pour elle, le meilleur reste à venir.

Selon le reportage de Jérôme Roy

Plus d'articles